symbiotes.fr symbiotes.fr
Les comics Marvel sur Symbiote.fr : Spider-Man / Venom / Carnage / Toxin

 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le topic des jeux vidéos
Aller à la page 1, 2, 3 ... 75, 76, 77  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.symbiote.fr Index du Forum -> De tout et de rien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 7:47 pm    Sujet du message: Le topic des jeux vidéos Répondre en citant

Salut à tous,

Après quelques discussions avec Venom (salut à toi chef), j'ai décidé de me lancer dans un topic qui parle des vieux jeux vidéos.
En gros, je vais essayer de couvrir des premières bécanes type ATARI 2600 jusqu'aux 32 bits (époque Playstation 1).

Je pense consacrer un post à chaque machine quitte à éditer plusieurs fois pour préciser les propos.
Je parlerai aussi des jeux qui ont marqué la machine en question.

N'hésitez pas à ajouter vos commentaires, témoignages et informations. Wink

EDIT:

Bien-sur, que serait un topic sur les jeux vidéos sur le forum Symbiote.fr sans les jeux vidéos Spiderman :
Si je peux je ferai des captures d’écran.

ATARI 2600 :

En 1982 sort un jeu Spider-man très très très basique.
On voit Spidey se déplacer sur un immeuble et éviter les mecs dans les fenêtres.
Bon, ça a 25 ans quoi…

GAMEBOY :

3 jeux Spiderman : Spiderman1, Spiderman2 et Spiderman and the X-men in Arcade’s revenge.
J’ai essayé et apprécié le premier.

NES :
Spiderman & the sinister six
Un peu décevant à mon gout mais je n’ai joué que 10 minutes…

Game Gear :

Spiderman & the sinister six
Spiderman & the X-men : arcade’s revenge
Spiderman VS the KingPin

Master System
Spiderman & the sinister six
Spiderman VS the KingPin

Megadrive :

Spiderman, the animated series
Spiderman, Web of Fire
Spiderman and Venom : maximum Carnage
Spiderman & the X-men : Arcade’s revenge
Spiderman VS the KingPin

Super NES :

Spiderman and Venom : maximum Carnage
Spiderman & the X-men : Arcade’s revenge
Spiderman and Venom : Séparation Anxiety
Spiderman
Amazing Spiderman: the lethal Foes



Pour l'instant c'est tout.
Mais je cherche encore et pour les autres comics aussi (Batman notamment).


Dernière édition par Carnage le Sam Juil 12, 2008 9:57 pm; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 7:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Première machine du topic (et ma 1ere personnelle): ATARI 2600.

Année de sortie: 1977 (eh oui).
Constructeur: ATARI
Nom complet: VCS 2600
Processeur: 6507 à 1,19Mhz
Poids: 1,4 Kg
Mémoire: 128 o de RAM, 4Mo de ROM (hors cartouches).
Image et son: 128 couleurs en Mono / 2 voies


C'est au mois d'Octobre 1977 qu'Atari sortit l'Atari VCS (Video Computer System) avec 9 jeux disponibles (mais quels jeux). Ce n'était pas la première bécane d'Atari mais de très loin la plus grand public.

L'Atari VCS fut renommée quelques temps plus tard Atari 2600 (aucune idée de l'origine de ce changement) et domina le marché des consoles pendant plusieurs années, jusqu'en 1982-83 en gros.
Durant ces années, l'Atari 2600 eût plusieurs concurrents de taille comme l'Intellivision, l'Odyssey² et la Colecovision.
L'atout de la 2600 était sa gamme de jeux avec de grands jeux devenus mythiques:
Pac Man évidemment... et Mrs pacman
Space Invaders (la version adaptée à la maison)
Adventure
Asteroids
Fishing Derby
Checkers
Boxing
NB: c'est Activision qui a développé ces derniers titres (premier vrai éditeur de jeux vidéos).
Atari essaya pendant quelques années d'empécher les développeurs tiers de produire des cartouches pour l'Atari 2600 (aujourd'hui, ça parait incroyable).
Finalement, ils acceptèrent et, en 1982, plus d'une dizaine de développeurs tiers sortirent des jeux sur la console.
Atari gagnait de l'argent mais beaucoup de titres étaient minables.

En 1983, il y eût trop de produits pour la demande et de nombreux développeurs fermèrent leurs portes.
En 1984, le prix de l'Atari 2600 chuta et ne valait même plus le tiers du prix initial.
En 1986, Nintendo sortit la NES qui eût un énorme succès. Atari décida alors de sortir l'Atari 2600 Jr., une Atari 2600 re-designée.
En 1987 et 1988, d'excellents jeux sortirent (Jr. Pac-Man, Donkey Kong, Q*Bert, Secret Quest).
Atari sortit aussi 'Atari 5200 en 1982 pour combattre la Colecovision et l'Atari 7800 en 1986 pour combattre la NES... mais en vain pour ce cas là.
Finalement, la console mourrut en 1989, une dizaine d'années après sa sortie.
Jamais avant cela une console n'avait vécu aussi longtemps...


Emulation:
De nombreux émulateurs existent sur ordinateur Windows, Mac et meme Linux. On trouve aussi des remakes sur les téléphones, des compilations sur PS2 ou Megadrive...




Dernière édition par Carnage le Sam Juil 12, 2008 9:59 pm; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 8:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Honneur à celui qui m'a tant diverti étant gamin, avant l'ère de Nintendo et de Sega: l'AMIGA !
Je crois que Venom aime bien cet appareil.

Année de sortie: 1985
Constructeur: COMMODORE
Nom complet: AMIGA 1000
Processeur: Motorola MC68000 à 7,16Mhz
Mémoire: 512 Ko de RAM, 256 Ko de ROM (hors cartouches).
Image: palette de 4096 couleurs dont 64 affichables ensembles (Le mode HAM permettait d’afficher simultanément 4096 couleurs pour des images fixes). Résolution de 320x400 en 32 couleurs et 640x400 ou 640x200 en 16 couleurs.

La première machine était le Commodore 64 vite remplacé par l'Amiga 1000.
Apparu en 85, il était équipé du mythique Motorola 68000 qui en faisait une bécane de course à l'époque et qui a été longtemps utilisé (notamment par Apple et Sega).

Le grand concurrent de l'Amiga était l'ATARI ST. L'amiga 500 (avec 512Ko de mémoire) en 87 était plus puissant et présentait de meilleures qualités sonores et graphiques associées à un OS innovant.
C'est lui le seul, le vrai AMIGA.

La gamme a ensuite évolué avec les 2000 et 3000, les 1200 (le mien) et le 4000. Peu de changements réels mais le passage au Motorola 68020 pour plus de puissance et des graphismes supérieurs.

Ce qui a sonné le glas de l'Amiga ?
Il s'est retrouvé au coeur de 3 problèmes:
- Commodore se la jouait propriétaire avec un matériel (disquettes...) limité à l'Amiga
- le début de la guerre des consoles entre SEGA et Nintendo
- le début du règne des PC

En 1995, Commodore dépose logiquement le bilan.
Aujourd'hui, l'AmigaOne existe encore (basé sur un PowerPC).

Au niveau de l'émulation, je recommande MESS sur Windows et MacMESS sur... mac. Logique.
Je n'ai pas testé sur Linux mais ça existe je crois.





Dernière édition par Carnage le Ven Fév 23, 2007 1:29 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 8:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma première console vidéo, la merveilleuse, sublime, encore inoubliable NES.

Que veut dire NES ? Nintendo Entertainment System

Année de sortie: 1983 (Japon), 1986 (France)
Constructeur: NINTENDO
Nom complet: NES en Europe, FAMICOM (Family Computer) au Japon
Processeur: 8-bit Motorola 6508 à 1.79 Mhz (il était aidé par un co-CPU graphique).
Mémoire: 2 Ko principal, 32 Ko la partie vidéo
Image: résolution max 256x240 pixels (16 couleurs affichables simultanément à l'écran parmi une palette de 56 couleurs), 64 sprites affichables (8 sprites par ligne) de 8x8 ; 8x16 pixels
Son 5 voix.

Je reparlerai de Nintendo plus tard mais je précise que pour un coup d'essai, ça a été un coup de maitre. Les graphismes étaient superbes, le son était bon, les animations laissaient tout sur place.
Beaucoup de jeux légendaires sont nés sur NES: Megaman, Mario, Castlevania, Zelda, Donkey Kong.

Le pack de base était simple: une NES, deux manettes, un pistolet infrarouge et une cartouche double (Super MArio Bros et Duck Hunt).
Super Mario était une merveille absolue.
Duck Hunt était un jeu de tir très original quoique limité.

Le succès a été absolu et a fait de Nintendo ce qu'il est: un innovateur du monde des jeux vidéos (comme le prouve aujourd'hui la Wii).
50 millions de consoles vendues
350 millions de cartouches.

Les jeux que je conseille:
Les trois super Mario
Les deux Zelda mais surtout le 1
Metroid, Castelvania, Megaman...

De l'émulation de tous les cotés évidemment (je ne conçois pas un de mes ordis sans un émulateur NES, un SNES et un Megadrive).
Je conseille sur PC Windows: RockNES et virtuaNES
Sur mac et Linux: RockNES
Des émulateurs existent pour GameBoy et je rappelle qu'on peut jouer aux vieux jeux Nintendo sur la Wii via le portail Net.





Dernière édition par Carnage le Ven Fév 23, 2007 1:32 pm; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 8:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moins connue je pense que la NES, son homologue de SEGA: la Master System.
Elle a existé en deux versions: Venom a eu la première (et je regrette de ne pas l'avoir eu) et j'ai eu la seconde (plus compacte mais identique niveau hardware).

Après la NES de Nintendo, c'est au tour de Sega de sortir sa console de salon 8 Bits !

Année de sortie: 1987
Constructeur: SEGA
Nom complet: MASTER SYSTEM
Processeur: Z80 à 3,5MHz
Mémoire: 8 Ko de mémoire Vive
Graphismes: 256x192, 16 couleurs affichables parmi 64 disponibles
Son: 3 Voix et 1 bruit blanc

Autant boucler la polémique: la Master System était nettement plus puissante que la NES. C'est bon, ok, ça va.
Cependant, la ludothèque était moins bonne et moins complète aussi.
De plus, il faut avouer que Sega était moins bien diffusé.
Mais Sega va avoir sa revanche après.
En gros, le marché des consoles était à 90% de Nintendo et 10% pour Sega (je ne compte pas les NEC très très marginales).

Mais attention, il y a eu de très bons jeux:
Altered Beast
Shinobi
Alex Kidd (intégré à la machine)
Mickey
Aladdin
Moonwalker

La seconde version relifté est arrivé un peu tard car la merveilleuse Megadrive n'allait pas tarder à tout casser.

Niveau émulation, je ne pense pas que ça vaille le coup (autant se consacrer à la megadrive) mais je conseille Kega Fusion sur Windows et SMS plus sur Mac.





Dernière édition par Carnage le Ven Fév 23, 2007 1:35 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 8:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Beaucoup le connaisse de nom, certains l'ont eu: le 6128 d'AMSTRAD.

Année de sortie: 1985
Constructeur: AMSTRAD
Nom complet: 6128
Processeur: ZILOG Z80 à 4 MHz + GI 6845 pour la partie vidéo
Mémoire: 48 Ko de R0M, 16 Ko de mémoire vidéo
Vidéo: jusqu’à 16 couleurs affichables sur une palette de 27
- 640 x 200 (monochrome), 320 x 200 (4 couleurs), 160 x 200 (16 couleurs)
Son: 3 voies musicales + 1 bruitages, 7 octaves (General Instruments AY-3-8912)
Stockage: Lecteur de disquettes 3 pouces interne au format de 170 Ko
Alimentation - intégrée au moniteur.
Prix: 5000 francs avec écran couleur

Après le 464, Amstrad sortit en 1985 le 6128.
Attention ,c'était un vrai ordinateur multifonction.
Niveau jeux: Bubble Bobble, Lemmings, Barbarian...

L'OS du 6128 était de type BASIC qui, chargé dans la ROM, démarrait directement. L'OS CP/M était livré en disquette.

Le succès du 6128 est du à:
- son prix très accessible à l'époque pour un ordi couleur
- sa fiabilité
- ses capacités ludiques et pour travailler
- ses softs bien fichus

Le 6128 (8bits) n'a pas survécu à la sortie des Amiga et Atari à CPU 16bits.
En gros, c'était comparer une NES à une Megadrive niveau puissance.

Peu d'interet à l'émulation à mon avis mais je conseille WinAPE32 sur Windows.





Dernière édition par Carnage le Ven Fév 23, 2007 1:36 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 9:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avant les grosses bécanes, parlons de NEC: la PC Engine

Année de sortie: 1988
Constructeur: NEC (tiens, ça existe encore pour une fois)
Nom complet: PC engine
Processeur: Hu6280 à 4 MHz
Mémoire: 8Ko de RAM, 64 Ko de mémoire vidéo
Vidéo: Résolution de 256 x 216
- 64 couleurs affichables parmi une palette de 512
- Chip graphique 16 bits
- 64 sprites affichables simultanément
Son: 6 voix FM sur 8 octaves

Peu de gens connaissent cette machine car elle n'a pas vraiment été importée en France.
Perso, j'en entendais parler dans les magazines comme Player One ou Consoles+ mais je ne l'ai pas vu en vrai.
Et puis, en 2000, j'ai trouvé une CoreGraphx d'occaz (200frs) et je l'ai acheté avec quelques jeux. Pour voir... et je suis resté sur le cul.
A l'époque, on nous a caché une tueuse de machines Nintendo ou Sega.

La PC-Engine, sortie en 1988, est la première console dotée d'un lecteur de CD-Rom en version Duo (oui, oui, imaginez le prix du joujou). C'est une toute petite machine, à peine plus grande que sa manette.
C'est une 8bits comme la NES mais elle était bien plus puissante que les autres, presque assez pour affronter la Megadrive.
En effet, le pauvre CPU 8 bits Hu6280 était épaulé par un processeur graphique 16 bits qui, honnètement, enterrait toute la concurrence.

La PC engine était la première.
Un relookage plus tard (et le passage à 7,2 Mhz): CoreGraphx (ou turboGraphx aux USA).
Encore un restylage: CoreGraphx II

Notons aussi la Supergrafx (SGX en 1990) qui proposait une résolution de 320 x 244 et 128 couleurs affichables simultanément parmi une palette de 512 couleurs. Le processeur: un 65816 cadencé à 7 Mhz en 8 et 16 bits mais le Hu6280 resta pour la compatibilité.

On peut trouver près de 1000 jeux en émulation et en occaz.
C'est LA machine des Shoot'em Up.

Coté émulation:
Windows: magic engine
Mac: idem
Linux: Hu-Go



NB: la PcEngine GT était la portable couleur équivalente à la CoreGraphx. Les jeux sont zonés, il faut un adaptateur. Les GT sont entièrement compatibles avec les PcEngine. Poids : 435g. Sortie en 1992 à 2500F, elle était trop chère et trop gourmande, le succès ne sera pas au rendez-vous.


Dernière édition par Carnage le Ven Fév 23, 2007 1:39 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Mer Fév 21, 2007 10:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La plus belle de toute, la MEGADRIVE de SEGA.

Autant le dire tout de suite, je l'aime !

Constructeur: Sega
Nom : Megadrive (Genesis aux USA)
Année : 1991

CPU: Hitachi HD68HC000P8 (68000) à 7.67 MHz. + Nec D780C-1 (Z80) et Yamaha YM261
RAM/ROM: 32Ko pseudo-statiques (pour le 68000) et 8Ko statiques (pour le Z80)/2Ko
Graphisme: 320x244x512 couleurs 32Ko
Mémoire de Masse: port cartouche pour cartouche de 4Mo théoriques.

LA guerre entre cette machine merveilleuse et la Super Nintendo a marqué les années 90.
Perso, j'avais les 2 comme beaucoup mais la philosophie était différente: la MD c'était la console des BadBoys.

En 1989, c'est la NES qui domine le marché. La MasterSystem n'a pas un succès énorme malgré son récent restylage.
Alors SEGA sort l'arme fatale: la MEGADRIVE !
Première vraie console 16 bits (regardez plus haut chez NEC) elle est équipée du très puissant processeur 68000 et est associé à d'autres processeurs. C'est la plus puissante à sa sortie (juste devant la PCEngine).
Elle a eu de grands jeux comme Shinobi, SpaceHarrier 2, Altered Beast, Hang On, Thor, ThunderForce (1à4)...

Pendant un moment, la MD est la reine. Puis, Nintendo sort la Super Nintendo qui est encore plus puissante mais qui ne dispose pas d'une logithèque suffisante au départ.
Sega fait très fort en sortant SONIC pour abattre le plombier moustachu de la SNES. C'est une réussite absolue.
La Megadrive et la super Nintendo se partage le marché à 50/50 sauf au Japon où la machine de Nintendo a l'avantage net.
Alors Sega sort le Mega CD en 93 pour donner de l'espace aux développeurs et libérer la mégadrive du support cartouche.
Hélas, c'est trop tôt et le prix est donc trop élevé.

Dans le meme temps, les gros hits de la SNES arrivent et Sega souffre.
Les éditeurs sortent les memes jeux sur les deux machines mais les versions SNES sont souvent plus réussies.
De plus, en dehors de Sonic, Sega ne peut pas rivaliser avec les jeux made in Nintendo comme Mario, Zelda ou F-zéro.

Sega restyle sa Megadrive puis ressort un second Mega-Cd pour elle.
En 1994, le 32x permet de multiplier la puissance de la machine avec deux processeurs RISC 32 bits (du niveau de ceux de la Playstation) mais seuls certains jeux valent le coup (Virtua racing, Virtua Fighter).
Mais ce n'est pas la 32X qui changera le cours de l'histoire... Sega comprendra son erreur et au lieu de nous sortir une nouvelle extension pour sa 16 Bits, il travaillera sur un projet de consoles 32 Bits nouvelle génération qui s'appellera la Saturn et sortira en 1994 au Japon.
La Saturn remplacera la Megadrive en 95.
Sur les 35 millions de MD, seules 10% ont été vendues au Japon.

Mais la Megadrive reste dans nos coeurs pour ces grands jeux, sa manette sublime et pour les heures de plaisir avec elle.
Comment oublier cette machine de rève ?

Notez qu'une version à 6 boutons de la manette était sortie pour Street Fighter 2. Wink
Un adaptateur permettait de lire les cartouches MasterSystem.

La MD1:



La MD2:


Le megaCd:


le 32x:




Evidemment, il faut de quoi émuler la MD:
Windows: Gens
Mac: Genesis plus
Linux: generator



Dernière édition par Carnage le Sam Juil 12, 2008 10:04 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Innershade
Amateur
Amateur


Inscrit le: 08 Fév 2007
Messages: 56
Localisation: DTC

MessagePosté le: Jeu Fév 22, 2007 7:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et beh ya du boulot, bien joué!
Faudrait faire une liste des jeux Spiderman/marvel sortis...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Jeu Fév 22, 2007 9:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Venom et pour moi (meme si je ne l'ai que peu connu):
l' ATARI ST

Le nom ST signifie Sixteen/Thirty-Two en référence à l'architecture mixte 16/32 bits du microprocesseur.
Il y en a eu plusieurs du 130 au 260, en passant par les alimentations externes, lecteur de disquette simple face... Tous ces tâtonnements permettront d'arriver à l'ordinateur que nous connaissons tous : le 520STF: processeur Motorola 68000 cadencé à 8MHz, une palette de 512 couleurs dont 16 affichables, 512ko de ram, son mono trois voies à huit octaves chacunes, affichage 320 x 200 en 16 couleurs et 640 x 200 en monochrome sur des moniteurs dédiés, alimentation et lecteur de disquette double face 3,5 pouces internes.
Le ST était un vrai ordinateur permettant, comme l'Amstrad, de jouer et de bosser pour environ 5000 francs.

A la fin des années 80, des versions étendues (d'où le E) apparurent comme le 1040STE, avec 1mo de ram puis des Mega ST orientés PAO, pour contrer le Mac. Des versions 2Mo puis 4Mo furent commercialisées.

Le ST regna en maitre absolu car l'Amiga n'était pas encore le patron et était plus cher. De plus, les programmeurs ne l'avaient pas encore bien en main et ne se contentaient que d'y convertir bêtement les jeux Atari dessus avec très peu de différences.
Des clans se formèrent: pro-ST contre pro-Amiga.
Le premier était plus global, le second plus axé jeux.


L'OS d'Atari, GEM (Graphics Environnement Manager), était dans la rom. Entièrement pompé sur l'interface du Mac (comme quoi Microsoft n'est pas le seul à copier Apple). Hyper fiable, l'Amiga était dans le vent avec son OS tout pourri.
Alors que l'Amiga n'était qu'un ordinateur pour jouer, le ST, lui, rattrapait ses faiblesses ludiques par des applications réellement professionnelles. Calamus pour le traitement de texte, Cubase pour la musique, Degas Elite pour le dessin, GFA Basic pour la programmation et bien d'autres. Certes, l'Amiga possédait également tout ça, mais les programmeurs le trouvaient peu fiable et il plantait très souvent ce qui était inadmissible.
En fait, les softs étaient faits pour ATARI ST puis transposé (difficilement) sur l'AMIGA
On pouvait brancher des souris, des sticks, une imprimante, un disque dur, un lecteur floppy et meme faire un réseau.
Niveau jeux: Xenon 2, Epic, Vroom, Rainbow Islands, Dungeon Master, Falcon, Another World, Barbarian 2, Prince Of Persia, Maupiti Island, Gods...

Avec le STE, Atari voulut battre l'Amiga mais trop tard, l'Amiga était bien installé et aussi plus puissant.
Une fois l'Amiga maitrisé par les programmeurs, l'Atari était loin du compte. L'Amiga gagna la bataille de peu mais fut balayé par les consoles comme la NES.

L'Atari fut un excellent ordi qui a marqué son temps.




Emulation:
Windows: Saint
Mac: Nostalgia
Linux: Xsteem


Dernière édition par Carnage le Jeu Fév 22, 2007 10:54 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Venom
Admin
Admin


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 2200
Localisation: Devant mon PC

MessagePosté le: Jeu Fév 22, 2007 10:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Super boulôt mais il manque l'essentiel :

L'Atari 520 STE

Premier ordinateur de votre serviteur Wink
_________________
Retrouvez les comics Spider-Man, Venom
Cours particuliers de Mathématiques
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Jeu Fév 22, 2007 10:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Voici enfin celle qui a marqué à tout jamais le jeu vidéo: la SUPER NINTENDO.

Il n'y a pas à tortiller: aucune machine, jamais, n'a eu une telle ludothèque.

Constructeur: Nintendo
Modèle: SNES aux USA, Super Famicom au Japon, Super Nintendo en VF
Année: 11/90 au Japon, 09/1991 aux USA puis 06/1992 en Europe

Processeur: 65c816 à 2.68 ou 3.58MHz (switchable) épaulé par un 5c77 et 5c78
RAM/ROM: 128Ko / 64 Ko vidéo
Graphisme: 512x448x256 parmi 32K couleurs sprites : 128 de 64x64
Mémoire de Masse: port cartouche de 4Mbit à 128 Mbit théoriques
Son: 8 canaux , processeur Sony SPC700

En 1990, la Megadrive de Sega, 1ere console 16bits a un énorme succès notamment aux USA. Elle a rejoint puis dépassé la NES et rien ne lui resiste.
Nintendo sort alors la Super Nintendo. Les marchés s'égalisent un moment car Nintendo n'exploite pas de suite la puissance de sa machine.
Car la SNES a un secret: le mode 7 qui permet de faire de la fausse 3D.
Ce sont les jeux qui vont départager Sega et Nintendo.
D'un coté, Sega a Sonic, Quackshot et autres ThunderForce.
De l'autre Nintendo sort un excellent Mario Word puis 3 tueurs: Zelda 3 (a link to the past (encore considéré comme le meilleur Zelda 2D et sans doute l'un des meilleurs jeux de l'histoire), Street Fighter 2 et Mario Kart.
Là, ça n'a plus rien à voir car ces jeux permettent à la SNES de s'imposer sans problème.
Bien-sûr, Capcom va adapter Street Fighter 2 sur la Megadrive mais le surcout est réel (nouvelle manette obligatoire) et la qualité est inférieure.
La légende de Thor arrive à se la jouer Zelda mais n'est pas aussi bon.

En 1993 sort Starwing, le premier jeu en 3D sur console, qui exploite une puce intégrée à la cartouche, le Super FX.
Parmi les jeux à succès on peut citer Donkey Kong Country (et ses deux suites), la série des Street Fighter, Castlevania IV, Super Mario World 1 et 2, Super Metroïd, F-zéro et bien sur le superbe Zelda3.

Pour faire face au MegaCD, Nintendo demande à Sony de concevoir un lecteur de Cd pour la SNES mais le projet plait trop à Sony et Nintendo n'en veut plus.
Sony prépare alors la Playstation sur cette base.
Nintendo fera l'erreur de rester sur des cartouches encore un peu.

La SNES a eu un succès énorme, jamais démenti et sur les 3 marchés en meme temps. Aujourd'hui, on ne peut plus concevoir la gamme Nintendo sans Mario, Zelda, Metroid ou Mario Kart.

La SNES a eu aussi de nombreux accessoires comme une souris ou un bazooka (le Scope) que j'ai possédé.
Elle a eu aussi plusieurs facelifts.



Coté émulation, c'est de l'indispensable.
Rien que F-Zéro et Zelda 3 justifie l'émulation:

Windows: Snes 9x
Mac: Snes 9x
Linux: Znes
Notez que des émulateurs tournent sur certaines machines plus récentes comme la Dreamcast et que la Wii permet de jouer à ces vieux jeux pour pas grand chose.



Dernière édition par Carnage le Sam Juil 12, 2008 10:07 pm; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Venom
Admin
Admin


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 2200
Localisation: Devant mon PC

MessagePosté le: Jeu Fév 22, 2007 4:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai eu Degas Elite sur l'atari Very Happy

J'avais le 520 STE avec 512 ko de Ram et je me rappelle qu'on avis avec mon frère un jeu qui s'appellait Hook (l'adaptation du film du même nom) et que pour pouvoir y jouer on avait du faire rajouter encore 512.

Quand je pense que sur mon PC j'ai aujourd'hui 1Go de Ram soit 1000x plus Rolling Eyes ...

Les jeux tenaient sur une disquette alors que l'on en est au DVD.

Mais je me suis plus amusé à ces vieux jeux que je ne m'amuse aujourd'hui avec les dernière nouveautés (mode nostalgie activé)
_________________
Retrouvez les comics Spider-Man, Venom
Cours particuliers de Mathématiques
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Jeu Fév 22, 2007 6:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et encore, les derniers PC et mac puissants tournent avec 3 ou 4 Go de Ram, près de 500Go de Disque dur et les DVD vont laisser la place aux HD-DVD et BRDiscs.
Moi aussi, je me suis bien plus amusé avec Zelda, Mario, Flashback ou Street Fighter 2 qu'avec les Halo 2 et autres GTA.
Bah...

Je vais essayer de me trouver des jeux d'occaz sur Nec CoreGraphx... (Parodius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carnage
Admin
Admin


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 3502
Localisation: Devant mon mac

MessagePosté le: Jeu Fév 22, 2007 8:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans tout domaine il y a une marque ou un modèle qui fait exception, dont le luxe exagéré et le prix tout fou nous montre à quel point faire partie de l'élite est rude.
Comme ça, de mémoire, je peux citer Rolls ou Ferrari pour les autos, Harley pour les motos, B&O pour la HiFi, Rolex ou Cartier en horlogerie et... SNK en jeux vidéos.
En 2007, on se plaint de voir sortir un PC déguisé comme la XboX360 assez cher, une Wii un peu gonflée pour le moment et une PS3 dont le prix est dingue cette année (baisse programmée l'an prochain semble-t-il).
Mais, à l'époque, il y avait bien pire: la NEO GEO de SNK !!!

Attention, tapis rouge, champagne... voici la dream machine !

Processeur: Motorola 68000 16bits (64k) à 12Mhz + Z80A 8bits (2k) à 4Mhz
Mémoire - 64 Ko de RAM, 128 Ko de mémoire vidéo
Graphismes - 3 co-processeurs en 16 bits, chargés des animations, rotations, zooms
- 4096 couleurs simultanées parmis une palette de 65536
- Résolution de 320*240
- 320 sprites affichables avec une taille maximale de 16x512
Son - ZILOG Z80a 8bits à 4Mhz à 15 canaux

Rien que ça devrait suffire, elle n'avait aucune concurrence niveau Hardware. Elle était hyper specialisée en 2D et ça se voyait.

A sa sortie en 1990, la NeoGeo cartouche n'était que la version home des bornes MVS d'arcade.
Le but était évident: jouer à ses jeux d'arcade à la maison ! Oui monsieur !
Mais le problème était que ces jeux pesaient lourd et que les cartouches bourrées de ROM coutaient hyper méga cher.
EN gros, il fallait compter 4500 francs pour la bécane nue avec deux manettes (de folie) et 2000 francs (oui, oui) par cartouche de jeu.
Ces manettes étaient de purs sticks arcades magnifiques, super pratiques et ultra fiables.
Coté jeux, je vais citer Nam 1975, jeu de tir aussi simple qu'excellent, Magician Lord, jeu de plate-forme aussi beau que difficile ou encore Windjammers, terrible jeu de freesbee, Puzzle Bobble, Pang et Metal Slug... Shocked
Citons aussi, pour le plaisir, le Shoot'em up de légende : View Point !!!
Mais la NeoGeo c'est la console de la baston, la baston pour les mecs, les vrais, les purs machos bien costauds.
Pour contrer Street Fighter 2, SNK développe une gamme de jeux de baston INEGALEEE: Art of fighting, Samurai Showdown, Fatal Fury, World Heroes et surtout la série des King of Fighters.

Autant les SNES et les MEGADRIVE ont leurs fans mais la NEOGEO est un objet de culte. La console est sublime, incroyablement solide et fiable, les manettes sont parfaites...
Du coup, en occaz, ça vait une fortune et les dernières cartouches de KOF ou de Metal Slug se négocient près de 300 roros.

Connue depuis longtemps, les programmeurs de SNK ont appris à tirer la quintessence de la bète et nous sortent des softs sublimes.

En réalité, la NEOGEO était opposée à la Megadrive et à la SNES seulement en théorie mais n'avait pas la meme clientèle. Tu m'étonnes...

Et pourtant, en 94, SNK décida de s'opposer à la Saturn de Sega et surtout à la Playstation de Sony en sortant la NEoGeo CD (plus ou moins la meme avec un lecteur CD). Elle exista meme en 3 versions: NG CD, NG CD facelift et la NG CDZ (lecteur cd plus rapide et 1 Mo de mémoire).

Mais, à l'heure des vraies 32 bits capable de sortir des jeux comme Tekken ou MetalGearSolid, la NeoGeo était déjà rétro. Terminé.

En 2003, sortirent Samurai Shodown Zero, Metal Slug 5, The King Of Fighters 2003 et SNK Vs Capcom CHOAS, tous pour l'arcade. Cependant, Playmore (ancien SNK) adapte ces softs sur NeoGeo (cartouches puis CD) à... 300 euros pièce.

La NeoGEo existe aussi en portable (bof, bof...): la NG pocket et la NG pocket color. Peu d'interet malgré quelques softs sympas.

La NEOGEO cartouche:

La NEOGEO CD:


Bon, je vais etre clair, émuler cette machine est OBLIGATOIRE rien que pour ces jeux: MetalSlug 1-4, King Of Fighters, View Point et Puzzle Bobble. Les autres sont super aussi.

Windows: MAME 32 plus
Mac: AdvanceMAME
Linux: GnGEO

Metal Slug:


Dernière édition par Carnage le Ven Fév 23, 2007 9:38 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
spiderman Comparer les jeux
Spider-Man ...
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum.symbiote.fr Index du Forum -> De tout et de rien Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3 ... 75, 76, 77  Suivante
Page 1 sur 77

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com